Accueil - Qui sommes nous ? - Les spectacles à l'affiche - S'inscrire - Espace inscrits - Regards vers l'extérieur
Passion Théâtre sur Internet      Fiche Spectacle
InvitÈs Témoignage des invités Artistes Réponse des artistes
Professionnels Critique des professionnels   Dossier de presse Dossier de presse

Le Lac d'argent
Georg KAISER

 

Genre :

  Théâtre
Mise en scène :  Olivier Desbordes
   Avec : Michel Fau, Eric Perez, Francine Bergé, Natalia Cadet, Jean-Pierre Descheix, Eric Vignau, Christine Tocci, Flore Boixel, Eric Demarteau, Damien Bigourdan, Jean-Paul Delvor, Damien Lefèvre, Choeur et Orchestre du Duo Dijon
Traduction de : Roland Krebs
Décor : Patrice Gouron
Musique : Kurt Weill
Costumes : Patrice Gouron
Lumière : Patrice Gouron
Arrangements dramaturgiques : Claude Ber; Direction musicale : Jean-François Verdier

Planning :
 

Le Maillon Wacken
Place de la foire aux expositions Hall 2   Strasbourg
www.le-maillon.com
Tel: 0388276181
Bus: nM-! 6
  du 17/03/2005 au 18/03/2005 à 20:30
en français surtitré en allemand
   
Théâtre Dijon Bourgogne CDN ( Dijon )   du 13/11/2003 au 28/11/2003



Le Lac d'argent est la dernière pièce de Georg Kaiser à avoir été représentée en Allemagne de son vivant. Créée en février 1933 quelques jours après l'avènement d'Hitler, elle y fut jugée subversive par les nazis. Kurt Weill fut contraint à l'exil en avril  ; les oeuvres de Kaiser furent brûlées en mai  ; et Georg Kaiser, l'un des auteurs les plus joués en Allemagne de l'entredeux guerres, représentant phare de l'expressionnisme théâtral, mourut dans l'anonymat en 1945.

InvitÈs Dossier de Presse

InvitÈs

Au-delà de la violence des événements historiques qui font de la pièce un symbole de la fin brutale de l'extraordinaire vie théâtrale de la République de Weimar, Le Lac d'argent est une oeuvre accomplie de celui qui, selon Brecht, “a ouvert la voie au théâtre épique”. Ancrée dans une réalité sociale, celle des conséquences de la crise de 29 sur un monde fasciné par l'argent et le pouvoir, elle est également un conte philosophique. Elle joue des extrêmes  ; oscille de l'onirisme au réalisme le plus criant  ; bascule de la naïveté du conte à la complexité de pensée  ; propose une galerie de figures de la société qui dépasse le théâtre social  ; fait “des miracles” (on gagne le gros lot de la loterie) pour se demander si l'homme est encore capable, face au désastre du monde, d'inventer une humanité. Croire à l'invraisemblable pour mieux douter de l'indubitable réalité. La musique de Kurt Weill joue également de ces contrastes n'hésitant pas à se faire le contrepoint ironique de la critique sociale. Des variations de style et de perspective qui font résonner cette œuvre, aujourd'hui, avec une troublante actualité.
Marie-Pia Bureau


Georg Kaiser (1878-1945)

Il est avec ses contemporains Bertolt Brecht et Gerhart Hauptmann, l'un des dramaturges de langue allemande le plus important du début de ce siècle. Son œuvre théâtrale, ses deux romans, ses nouvelles et poèmes comptent aujourd'hui parmi les classiques (Du matin à minuit, Gaz, etc.). Sa première période de création s'inspire du mouvement expressionniste. Par sa critique radicale de la bourgeoisie, il cherche à dévoiler la vérité, à transformer la cruauté et l'avidité des hommes en magnanimité et solidarité. Le caractère expérimental, visuel de sa dramaturgie est fondé comme une construction presque mathématique.

Olivier Desbordes

Licencié de littérature française, Olivier Desbordes suit une formation d'art dramatique au Cours Simon. En 1981, il crée le Festival Lyrique de Saint-Céré et en assure depuis, la direction artistique. Cette même année, il signe sa première mise en scène d'opéra  : Orphée et Eurydice de Glück. En suivront beaucoup d'autres. En 1985, il crée Opéra Eclaté (structure de décentralisation lyrique qui, en 13 ans, a donné plus de 800 représentations en France et en Espagne) dont l'objectif est de faire découvrir le vaste répertoire de l'opérette, toucher tous les publics hors des “circuits établis”, par un travail théâtral avec de jeunes chanteurs et des mises en scène traduisant l'esprit de notre époque. En décembre 1999, il crée pour la première en France Le Lac d'Argent – conte musical de Kurt Weill sur un livret de Georg Kaiser à l'Opéra de Massy avant une tournée nationale. Olivier Desbordes est directeur artistique de la scène lyrique Le Duo Dijon, depuis sa création en 2002.

 

Accueil - Qui sommes nous ? - Les spectacles à l'affiche - S'inscrire - Espace inscrits - Regards vers l'extérieur